Blog de l'entreprise individuelle

10 décembre 2013


Pourquoi vous ne devez jamais avoir un emploi ?

Si vous êtes actuellement à l'emploi d'une entreprise, en étant bien loyale et bien conditionnée, votre réaction la plus probable de ce qui va suivre sera celle d'être sur la défensive.

 

 

Tout cela fait partie du conditionnement sans vous en rendre compte. Mais si vous considérez, que ce que je vais écrire, n'a pas une petite parcelle de vérité, alors vous n'allez pas avoir de réaction émotionnelle. Donc une réaction d'indifférence.

Vous pouvez aussi ne pas accepter que votre emploi est comme une cage, une prison, mais elle est toujours là, quoi que vous en pensiez. Probablement que tout cela est arrivé si progressivement que vous n'avez jamais observé cette situation... sauf maintenant. Le homard est confortable dans un bon bain chaud !

Si ce que vous allez lire vous rend malade, fou ou frustré, alors vous êtes dans la bonne direction. La colère a un niveau de conscience plus élevé que l'apathie ou l'indifférence, de sorte que c'est beaucoup mieux que d'être endormi tout le temps.

Toute émotion, même confusion ou inconfortable, est de loin meilleure que l'indifférence. Si vous vivez et travaillez avec vos sentiments au lieu de les refouler ou de les nier, vous allez bientôt avoir réellement du courage. Et quand cela arrive, vous aurez la volonté de créer quelque chose au sujet de votre situation et de commencer à vivre comme l'homme que vous étiez censé être, au lieu d'un animal domestiqué et contrôlé pour les désirs des autres.

C'est drôle, quand les gens atteignent un certain âge, par exemple après un diplôme collégial ou universitaire, ils estiment qu'il est temps de trouver un emploi. En fait, ils voient que la masse fait pareil et ils croient que cela est une bonne idée.

Si vous êtes raisonnablement intelligent, trouver un emploi est l'une des pires choses que vous pouvez faire pour combler vos besoins essentiels pour survivre. Il y a de bien meilleures façons de vivre sa vie en sacrifiant sa liberté et devenir esclave des autres. Ou bien d'échange sa liberté contre un chèque de paie.

Bien que j'ai été employé durant 20 ans, depuis les 13 dernières années, je suis à mon compte et je peux faire la différence entre ces deux mondes afin de choisir ce qui me convient le mieux pour moi.

Sans hésitation, être un entrepreneur individuelle ou un travailleur autonome est manifestement le choix le plus élevé. Plusieurs raisons me confirment ce choix et mes convictions profondes demeurent fixes dans le fait d'être à mon compte.

 

Les raisons pour ne pas rester un employé

Une des premières raisons que je ne voyais pas quand j'étais à l'emploi était celle du revenu. Être à l'emploi d'un autre offre un revenu de pauvre en échangeant notre temps contre de l'argent. Cela peut sembler une bonne idée, mais il y a un sacré problème avec cette forme d'échange.

Vous pouvez penser qu'il est important d'obtenir un emploi et acquérir de l'expérience par un emploi. Mais c'est comme dire que vous devez jouer au hockey afin d'acquérir de l'expérience de jouer au hockey. Vous gagnez de l'expérience dans la vie, peu importe si vous avez un emploi ou non. La question sur l'expérience est celle-ci. Ce qui compte n'est pas d'avoir 40 ans d'expérience dans votre emploi, mais quelle genre d'expérience avez-vous eu depuis 40 ans ?

Il faut beaucoup d'efforts pour conditionner un être humain pour devenir un parfait employé et ainsi contrôler sa liberté par la sécurité. La première chose que vous avez à faire est de détruire sa volonté naturelle d'autonomie en tant qu'être humain. Une bonne façon de le faire est de leur donner un manuel des politiques à suivre et des règles de comportement ou d'éthique absurdes.

Le revenu d'un emploi est le plus lourdement taxé et tout spécialement au Canada. Il y a trop de bouche à nourrir qui ne font rien aux gouvernements. Environ la moitié de votre salaire ira aux impôts. Le système fiscal est conçu pour cacher toutes les taxes que vous payées ainsi que votre employeur.

Beaucoup de gens ont une vie social misérable en ayant uniquement les mêmes relations que celles provenant de leur emploi. Ils demeurent avec les mêmes personnes et ils travaillent dans le même domaine. Ces relations n'offrent pas de nouvelles prises de conscience et de nouvelles perspectives.

Avez-vous remarqué que les gens salariés ont une capacité presque infinie de se lamenter ou se plaindre sur les problèmes à leur entreprise ? En fait, ils ne désirent pas vraiment des solutions. Ils veulent juste se défouler et se justifier en mettant la faute sur quelqu'un d'autre comme une personne lâche qui n'assume pas ses responsabilités.

Quelle est l'alternative à l'emploi ? L'alternative est de rester heureux de ne pas travailler pour un autre et de faire tout son possible pour générer des revenus par d'autres moyens.

 


Vous avez aimé ? Partagez-le !

 

Laissez-nous vos commentaires sur Google +

Auteur de livres et concepteur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web.